Agenda

  • Nom de Dieu : 17 mai 2017 à L'A4 à Saint Jean d'Angely

 

  • Les Lavandières : 21 janvier 2017 à 20h30, L'Agora de Saint Xandre (17)
  • 17 février à 20h30 à Lussac les chateaux  (86)
  • 24 février à 20h45 à La Teste de Buch (33)
  • 25 février à 21h à Mauléon (64)
  • 26 février à 16h : Lucq de Béarn ( 64)


 

Qui sommes-nous ?

La compagnie chemine, porte, accompagne… Décline le propos d’Agnès Brion « je suis une fille de la terre qui a pris son envol dans l’art de la parole et du geste, lesquels dénouent le corset du passé pour aller vers la légèreté du poète en action, vers ce temps suspendu du spectacle où des histoires prennent vie dans le lisier des secrets pour flotter, flirter, avec la paix des âmes … Déraisonnable oui, cette envie démesurée de lutter contre toutes les guerres, celles du dedans, celles du dehors. ».
Agnès Brion : comédienne , auteur, clown, metteur en scène.

Le lavoir était le lieu des histoires et des secrets féminins : ces quatre dernières années, la compagnie a fait son chemin dans le réseau des arts de la rue avec le spectacle  Hier, Les Lavandières,  Il a été programmé dans de nombreux festivals en IN comme Fest’Art à Libourne, Sortie de Bain à Grandville,  Festival Soirs d'Eté au Mans et Les Affranchis à La Flèche, Les Sarabandes La Palène à Rouillac, les Z'endimanchés à Nantes.... Une confiance et une reconnaissance des diffuseurs, 80 représentations et un article avec TT Télérama

De la rue à la salle :« Hier les lavandières » a parfois été joué dans des lieux de repli tels que des préaux, des granges… Dans ces lieux clos ou semi clos, nous avons perçu que l’intensité dramatique du spectacle était plus prégnante, que la tension entre les personnages devenait plus forte. Explorer cette potentialité s’est alors imposé. La Palène à Rouillac est un partenaire précieux ; c’est à l’issue du festival des Sarabandes que Joël Breton et son équipe nous ont proposé de tenter l’aventure avec eux. La Coupe d’Or à Rochefort, L’Estran à Marennes et Le Centre Culturel Les Salorges à Noirmoutier (ouverture de saison 2016 -17) nous ont également accueillis  afin de finaliser cette recherche singulière. Pour ce faire, nous avons demandé sa collaboration à Géry Defraine pour la mise en scène.

Le dernier solo  Nom de Dieu, co-produit par l'ENCC de Châtellerault et l'A4 de St Jean d'Angely, a trouvé sa forme définitive sous la houlette d'Edwige Raffarin après avoir vu le jour dans une première version sous la direction de Paul Henri Sagel et de Michel Huisman. 

        La Désireuse, un spectacle « tout terrain » qui a sillonné les routes de France avec plus de 200 représentations dans des lieux  aussi différents que La Vielle Grille à Paris, Le Carnaval en Mai à Ardon, une tournée en milieu rural financée par le Conseil Général du Ca    Cantal une représentation la salle du Manège d'Onex  Genève, ou bien le Festival Femmes en Scène à Forcalquier… En effet, La Désireuse revendique un savoir ancestral sur le  plaisir féminin, l’équilibre du couple et elle s’est convaincue qu’elle n’a rien à envier aux psy   de toutes obédiences… Une tornade de bon sens !

        Evènementiels : Les créations « Sites en Scène » de 2011 et 2014 à Surgères (entre 400 et 600 personnes par soir) ont été l’occasion pour Agnès Brion de créer des spectacles ambitieux avec des équipes importantes.

       Notre approche du théâtre qui parle de la vie des « petites gens » a amené la compagnie à travailler en  pédagogie avec des publics en marge dans une France de moins en moins solidaire : Gens du voyage avec le CAC, sans domicile fixe avec le FNARS, jeunes

       en difficulté scolaire dans les MFR avec la MSA…

     

Conventionnée par le Conseil Général de la Charente-Maritime nous n’oublions pas que notre premier    partenaire fut le public aussi bien pour La Désireuse que pour hier les lavandières. « Beaucoup de jeunes               hommes sont venus pleurer dans nos bras à la fin des spectacles… Je n’ai pas d’explication mais je crois       que         pleurer le passé des siens peut aider à aimer son présent Se libérer de ces mémoires             permettra à nos enfants    d’avoir des relations homme-femme beaucoup plus saines et pacifiques. Les femmes ne pourront jouer    un rôle   social et politique positif que lorsque les rancœurs seront  mises à distance »  Agnès Brion

Les Spectacles

Les créations en cours...

Les créations
en cours...